Maison du Souvenir

Album photos

point  Accueil   -   point  Comment nous rendre visite   -   point  Intro   -   point  Le comité   -   point  Nos objectifs   -   point  Articles

point  Notre bibliothèque   -   point  M'écrire   -   point  Liens   -   point  Photos   -   point  Signer le Livre d'Or   -   point  Livre d'Or   -   point  Mises à jour   -   point  Statistiques


Les photos sans album.

175 ans de Défense Nationale

175 ans de Défense Nationale


A partir du 25 mars, l’exposition 2015 sera accessible

L’auteur de ce récit, Monsieur René Robert. (photo de sa fille Line)



























La bataille des Ardennes

La bataille des Ardennes

Sortie de la messe

Le cortège se dirige vers le monument

Devant le monument

Devant le monument

Dépôt de la gerbe

Les honneurs

Discours de l’échevin L. Antoine à l’école communale

L’assistance dans la salle

L’échevin Laurent Antoine explique, aux enfants le « pourquoi ? » d’un dépôt de fleurs au monument le 11 novembre.

Les enfants sont bien attentifs

Les drapeaux dans le choeur de l'église de Houtain Saint-Siméon

Après l’office religieux, les enfants, des écoles de l’entité d’Oupeye, ont présenté et commenté le diaporama réalisé suite à leur visite de la citadelle de Huy organisée par la Maison du Souvenir

Après l’office religieux, les enfants, des écoles de l’entité d’Oupeye, ont présenté et commenté le diaporama réalisé suite à leur visite de la citadelle de Huy organisée par la Maison du Souvenir

Les enfants avec leurs notes en mains.

Le cortège se rend au monument. (photo Bernard Jacqmin)

Dépôt d’une gerbe au monument. (photo Bernard Jacqmin)

Dépôt d’une gerbe au monument. (photo Bernard Jacqmin)

Le cortège rentre au local. (photo Bernard Jacqmin)

L’échevin Laurent Antoine lors de son allocution

Nous voilà réunis pour le vin d’honneur offert par l’administration communale

Les échevins

Pendant la guerre, les Allemands ont occupé la caserne de Visé.

Joseph Leder dans son stalag. (Doc. Francis Leder)

Gilbert Plusquin, prisonnier de guerre, a été envoyé dans un « Kommando ». (Coll. M. Vaessen-Plusquin)

Joseph Leder et son « Kommando », dans une ferme allemande. (Doc. Francis Leder)

Le maréchal de logis de gendarmerie Charles Bastin, premier collaborateur d’Arthur. Mort à Buchenwald.

Les petits chemins de campagne permettaient aux maquisards de Hesbaye de contourner les localités où rôdaient les feldgendarmes.

Velroux – Etable qui servit longtemps de refuge à treize hommes d’Arthur.

Velroux – Endroit où Arthur, Alfred, Henri II et Alexandre « le Russe » furent mitraillés à une distance de six mètres.

Ferme du Corbeau où était établi le P.C. du Commandant Jean-Louis, chef hiérarchique d’Arthur.

Defauwes Joseph de Welkenraedt, volontaire du commando d’Arthur – Fusillé à Liège le 14-8-1944.

Kransvelt Jean de Welkenraedt, volontaire du commando d’Arthur – Fusillé à Liège le 14-8-1944.

Gera Jean de Poulseur, volontaire du commando d’Arthur – Fusillé à Huy le 18-4-1944.

Staelmans Jean, volontaire du commando d’Arthur – Mort dans les bagnes hitlériens.

Paul Fremder de Liège, volontaire du commando d’Arthur – Abattu par les Allemands à la clinique Jos. Wauters à Waremme le 9-12-1943.

Collette Camille dit « Luc » de Malmedy, volontaire du commando d’Arthur – Mort à Buchenwald.

Appeltans Louis de Geet-Bets, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Bergilers le 20-7-1944.

Beaupain Albert de Stavelot, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Lamine le 16-6-1944.

Dehasque Jules de St-Nicolas, volontaire du commando d’Arthur – Distributeur de « Cœurs Belges » – Tombé à Lamine le 16-6-1944.

Doseray Sébastien de Beyne-Heusay, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Lamine le 16-6-1944.

Belleville Jules d’Anthisnes, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Lamine le 16-6-1944.

Linchet Henri dit « Alexandre » de Flawine, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Streel le 5-9-1944.

Charlier Léon dit « Bob » de Jauge, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Thys le 22-4-1944.

Massart Albert de Namur, volontaire du commando d’Arthur – Blessé à Streel le 5-9-1944 et achevé à Otrange le même jour.

Cransquin Robert de Gilly, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Otrange le 4-8-1944.

Delhale Jean-Louis dit « Parfait » de Liège, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Momalle le 7-9-1944.

Knaepen Alphonse de Geet-Bets, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Momalle le 7-9-1944.

Rorive Jean de Namur, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Fologne le 6-9-1944.

Francou Clément de Lamine, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Lowaige le 27-7-1944.

Dethier Edmond d’Oreye, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Streel le 6-9-1944.

Dessart Maurice de St-Nicolas, volontaire du commando d’Arthur – Tombé à Momalle le 7-9-1944.

Monsieur Arthur Francotte

Aspect du coffre I après le bombardement.

L’entrée du fort.

Cloche observatoire du bloc P après le bombardement.

Bloc d’entrée. Coups de plein fouet.

Vue sur le fort.

Le commandant d’Ardenne.

Auguste Javaux

Sa fille Hélène

Jean dessiné par son père Auguste

Ange Secret en 1915 – Dessin d’Auguste


Petit mot de Roger sur un des cartons perforés : Marche du 43e RI




Joël FERY, délégué local du Souvenir français entité de Nivelles et Président de l’ASBL « DU COTE DES CHAMPS » de Baulers

De gauche à droite : Etienne DEGLUME Lieutenant-Colonel d’Aviation, Marie-Christine BUTTEL Consul Général de France, Pierre HUART Bourgmestre, Claude MICHEL Délégué Général du SOUVENIR FRANCAIS

André FLAHAUT, Ministre du Budget, à la Fonction publique et à la Simplification, très attentif aux différents discours


Marie-Christine BUTTEL, Consul Général de France

Roger THEVENIN, bientôt 101 ans, Ancien Combattant du 43 RI en mai 1940, le dernier survivant

Cécile GLIBERT-ENGELBIENNE, Directrice de l’Ecole André HECQ, entourée par les élèves qui vont se passer le relais

Michel DUPONT, chanteur et joueur d’orgue de Barbarie et son épouse

Parfois, même quatre mains ne suffisent pas…

Michel DUPONT chantant « La chanson de Craonne »

Jean-Pierre FLAMAND, Président de la fabrique d’église de Baulers, découvre le lutrin

La moitié des porte-drapeaux a participé à la cérémonie religieuse, occupant le chœur de l’Eglise. A gauche, Albert-Marie DEMOITIE, Doyen de Nivelles et, au centre, l’abbé Guillaume MABIALA KHABI, curé de Baulers

Robert VANDRIESSCHE accompagne chaque année les élèves des 5ème et 6ème années lors de la visite l’exposition






Emile Blondeau

Emile Gustin

André Gustin

Armand Blondeau



Sa Majesté le Roi Léopold III







A la journée des retrouvailles du 25 octobre 2009


Signature de la reddition du 8 mai 1945

Le V 1 plus communément appelé « Robot »

Le V 2

Le Ho 229













Le 75.

La place Saint-Nicolas à Dinant.

Dessin extrait de « Ceux du fort de Battice en 1940 » édité par l’Amicale des Anciens du Fort de Battice en 1989













Wégimont a abrité le seul « Lebensborn » belge. En 1964, un incendie accidentel y a détruit des archives concernant cette sinistre maternité nazie. (Photo F. De Look)

Le château de Wégimont en décembre 2010. (Photo F. De Look)


Citadelle de Huy – Vue générale

Couloir d’entrée – Vue vers le porche

Couloir d’entrée – Vue vers l’escalier donnant accès à la cour des prisonniers


Entrée de la Citadelle de Liège

Citadelle de Liège – Grande cour avec le bloc 24 où étaient enfermés les prisonniers politiques

Citadelle de Liège – Entrée des casemates qui servaient de chambre de torture

Citadelle de Liège – Les poteaux d’exécution

Citadelle de Liège – Porte des casemates par laquelle sortaient les condamnés qui allaient être exécutés

Citadelle de Liège – Poteaux d’exécution


Le chef du Service Clarence en 1943.

Madeleine Dewé. Morte à Ravensbrück

Mlle Marie Dewé.

Abbé Paul Firket. Membre du Service Clarence. Fusillé à Beverloo le 25 octobre 1942.

Nicolas Doyen. Membre du Service Clarence. Fusillé à Beverloo le 25 octobre 1942.

Jules Goffin de Fouron-le-Comte. Membre du Service Clarence. Fusillé à Utrecht le 9 octobre 1943.

Raymond Dorkens de Bressoux. Membre du Service Clarence. Fusillé le 30 juin 1943.

R.P. Charles Jacobs de Val-Dieu. Membre du Service Clarence. Fusillé le 9 octobre 1943.

Théophile Dewilde d’Ostende. Membre du Service Clarence. Fusillé à Gand le 9 décembre 1942.

Emile De Beer d’Uccle. Membre du Service Clarence. Fusillé à Bruxelles le 17 décembre 1943.

Abbé Paul Désirant. Membre du Service Clarence. Fusillé à Liège le 31 août 1943.

Marcel Verhamme de Bruxelles. Membre du Service Clarence. Fusillé le 16 novembre 1943.

Jean Bastin de Marbehan. Membre du Service Clarence. Fusillé le 12 juillet 1944.

Frans Lenaerts de Nylen. Membre du Service Clarence. Fusillé le 17 décembre 1943.

Romain Ballieul d’Ostende. Membre du Service Clarence. Abattu en mer, le 22 novembre 1941.

Jean Van Ooteghem d’Anvers. Membre du Service Clarence. Mort en service, le 7 septembre 1944.

Georges Pinon de Seilles. Membre du Service Clarence. Mort en service, le 7 août 1944.

Maurice Seys. Commissaire de police en chef d’Ostende. Membre du Service Clarence. Mort au camp de Ellerich (Buchenwald).

Chevalier Jean de Moreau d’Andoy. Chef du secteur Namur. Service Clarence. Mort à Dora le 5 décembre 1944.

Léon Calmeau de Marche-en-Famenne. Membre du Service Clarence. Décédé en captivité.

Frans Kennes de Stavelot. Membre du C.O.B. 1939-1940. Décédé à Gross-Rosen en janvier 1945.

Mlle Elisabeth Plissart de Bruxelles. Membre du Service Clarence. Décédée en captivité.

Jacques Bertels de Hasselt. Membre du Service Clarence. Décédé en captivité.

Mme Berthe Morimont de Liège. Membre du Service Clarence. Décédée en captivité.

Victor Janssens de Liège. Membre du Service Clarence. Décédé en captivité.

Ernest Gilain de Liège. Membre du Service Clarence. Décédé des suites de sa captivité le 16 mars 1944.

Charles Henri Lammers de Saint-Trond. Membre du Service Clarence. Décédé des suites de sa captivité.

Ernest Jacob de Plombières. Membre du Service Clarence. Décédé en captivité.

Emile Buzin de Dinant. Membre du Service Clarence. Décédé à Buchenwald le 20 janvier 1945.

Robert Fabry de Berchem-Anvers. Membre du Service Clarence. Décédé en captivité.

Léon Lambert de Liège. Membre du Service Clarence. Mort en captivité.













« Il n’est pas de plus grand témoignage d’amour »

Le P. Jacques Magnée

Le P. Van Vlasselaer, recteur du Collège









Baron Jean de Sélys Longchamps, officier de réserve au 1er régiment de Guides, Flying officier R.A.F., né à Bruxelles le 31 mai 1912, tué le 16 août 1943. Chevalier de l’Ordre de Léopold avec Palme ; décoré de la Croix de Guerre avec Palme et de la distinguished Flying Cross.


Discours de Monsieur Laurent Antoine, Echevin des Associations Patriotiques d’Oupeye. (Photo Lem)

Le Capitaine Christophe Bouchar.

L’Adjudant Fabian Lefour.


Discours de Monsieur André Pirson, Président du comité de la Maison du Souvenir d’Oupeye. (Photo Lem)


Le 5 juillet 1914, il lui écrivait cette lettre de SATHONAY !

Le 18 août, Edmond écrivait cette dernière carte à sa grand’ mère…

Zouaves

2e Zouaves 27/08/1914 

Le 11 janvier 1917, le ministère de la guerre annonçait qu’Edmond GAILLARD était mort au champ d’honneur.

Cimetière d’Auvelais

Assise à gauche : Mam la grand’mère d’Edmond et Paulette. Debout à droite : Paulette (Petite mère) la sœur d’Edmond. (Edmond Gaillard n’avait que 6 ans au décès de sa maman Emilie le 26/10/1898 à l’âge de 31 ans).


De cette lettre que Edmond GAILLARD a écrit à sa grand’ mère ou à sa sœur, je n’ai retrouvé que le 3e feuillet.






FW 190 en patrouille

Messerschmitt BF 109

Messerschmitt BF 109

Mitrailleurs allemands

Un cantonnement

La messe en plein air

Après le passage de l’aviation allemande

Drapeau 1914-1918 de la commune d’Heure le Romain

Drapeau de l’Armée Belge des Partisans, Vivegnis – Hermalle s/Argenteau

Armée Belge des Partisans

Affranchis

Armée secrète (AS)

Mouvement national royaliste (MNR)

Armée de Libération (AL)

L 100

Insoumis

Mouvement national belge (MNB)

Service D

Organisation militaire belge de la Résistance (OMBR)

Front de l’Indépendance (FI)

Nola

Kempische Legioen (KL)

Armée belge des Partisans (Partisans armés)

Witte Brigade-Fidelio

Groupe G

Milices patriotiques (MP-FI)






















L’église de Hermée

Le thier d’Oupeye

Intérieur de l’église

Vue de Hallembaye

Haccourt, rue des Ecoles






Couverture de la brochure écrite par Henry Claessens


Un coin de la cour, dans la Prison de Saint-Gilles. Sur la façade du bâtiment, à droite, on aperçoit, marquée d’une croix, la fenêtre que franchirent les quatre prisonniers

Plan de la Prison de Saint-Gilles. Les auteurs de l’évasion occupaient, dans l’aile A, la cellule 35, indiquée au croquis

La salle des visites. On aperçoit dans le bas, côté des prisonniers, la première cellule où M. L. Jansen trouva la scie à métaux qui y avait été glissée par son frère

Le plan ci-dessus permet de se rendre compte exactement de la disposition de la fenêtre et des barreaux

Ce dessin indique que la sentinelle allemande, même en s’écartant du chemin, ne voyait pas l’extrémité du barreau inférieur, si elle ne se plaçait pas exactement face à la fenêtre

Le mur de la prison, d’une hauteur de 8 mètres, qu’escaladèrent les évadés

A gauche le mur de la prison comme se figuraient les fugitifs. A droite, la disposition réelle. On remarque le couvre-mur, sans dépassant d’un côté, et la différence de niveau entre les terrains contigus



Fernand Francou








Une grande figure de la résistance s’en est allée (novembre 2012), au revoir Monsieur François Nivarlet

Georges Gadisseur

Georges Gadisseur, Robert Gendarme et Georges Béchoux sont décorés à Londres.

Camille Helson à Charleroi

Carte de déporté

Camille Helson sur sa monture

Camille Helson

Le Lieutenant-général Jules Pire




L’avis mortuaire d’ Emile Dubois

L’Irlande du Nord

Le lieutenant Gérard Michel

Le lieutenant Gérard Michel et son épouse de retour en Belgique en 1952 après un premier terme au Congo

Au Congo, en 1953, le lieutenant Gérard Michel, commandant la compagnie indépendante « Ango-Ango », avec son épouse Huguette et leur fille Bernadette

La 2ème Cie du 1er Bn de la 5ème Brigade en décembre 1945 à la caserne Trazegnies. Gérard Michel est le sergent assis à l'extrême droite sur le banc

Baudouin, Bernadette et Bénédicte. Les enfants de Gérard et Huguette retournèrent tous à l'âge adulte séjourner en Afrique

Le lieutenant Gérard Michel ( à l'extrême gauche) accompagna le Roi Baudouin pendant son séjour à Matadi

Le lieutenant Michel sur sa moto de service à Matadi avec sa fille Bernadette

Le sinistre Köhling le plus féroce tortionnaire de la Gestapo de Liège.

L’Obersturmführer Edouard Strauch qui remplaça Graff à la Gestapo de Liège et se rendit coupable de nombreuses atrocités.

Le chef de la Gestapo de Liège Georges Graff et le lieutenant Lucke, à droite.

Les trois hommes qui firent une guerre acharnée à la presse clandestine dans la province de Liège : Georges Graff, chef de la Gestapo, et ses deux lieutenants : Köhling (à gauche), Lucke (à droite)



Armand Gathy dit « Aramis » Comd. Les Guérillas du Refuge Marsouin. – Né à Clavier le 29 novembre 1918. Tombé glorieusement le 24 janvier 1945, au retour d’une mission de renseignement derrière les lignes allemandes et au profit des Américains.

Ce 7 mai 2012 l’ancien monument a été rénové et remonté dans un endroit plus calme et plus sécuritaire.











Une partie de la compagnie devant un baraquement à Perlé

Carte de prisonnier de guerre

Gaston JULIEN, Augustin MEUNIER, Léon SCHMELER – accroupis, Fernand LEFEBVRE, Omer LAMBERT et moi, Jean OLIVIER

Le 23 janvier au Stalag I A avec : Gaston JULIEN, Léon SCHMELER, Paul DANLOY, René MATTHEY et accroupis Fernand LEFEBVRE et moi Jean OLIVIER

Jean Olivier après la guerre

Jean Olivier à 82 ans

Josef Schneider 







Madame Demarche

De gauche à droite : Marie Jeanne – Mia Demarche ; Madame Demarche ; Laure Acar – Me Beny ; Mathilde Demarche ; Laure Demarche

Monsieur Demarche

Joseph Guissart

Georges Guissart

Léon Philippart

Roger Letêcheur de Seny

Joseph Havelange et Arsène Beunier

Léon Philippart nom de guerre Jean Bastin

Marie Guissart tuée le 3 septembre 1944

L’abbé Bonmariage

Auguste Gerday

Betty Judels


La Chaussée des Géants (Irlande)

Le Léopoldville était un paquebot de 170 mètres de long. Avant la guerre, il reliait Anvers à la colonie. Après le début des hostilités, il servit de transport de troupes

A la libération

A la libération
















Collection Joseph Moitroux
























Le Chanoine Mathieu Voncken

René Zabeau. (photo bel-memorial.be)

René Jamar et Gaston Robion. (photo bel-memorial.be)

Guillaume Hocké. (photo bel-memorial.be)

Jules Merlot. (photo bel-memorial.be)

Jean Clockers













François Nivarlet

Carte issue du journal « Stars and Stripes » du livre écrit par Eric Urbain.

Les Américains entrant à Saint-Hubert.



Albert Pauly en uniforme durant la seconde guerre mondiale







Deux couvertures de livres

Des glaneuses

L’évacuation

Participation à l’effort de guerre

Confection d’uniformes








Quarante mois en dix-huit prisons successives constituent – vous en conviendrez – une expérience peu banale. Sans compter Dachau. Au total quatre ans.

















Remagen Bridge showing damage from the German demolition attempts, taken from the east side of the Rhine. (U.S. ARMY SIGNAL CORPS NATIONAL ARCHIVES)

Croquis n° 3

Remerciement de l’ambassade de Grande-Bretagne


Jean Vanwissen, sous-chef de gare à Visé. (Doc. Guy Vanwissen, son fils.)

Château d’Eijsden

Les pères Etienne et Hugues de Val-Dieu

La ferme Otten de Navagne

Diplôme accordé par l’Intelligence Service à M. Jean Vanwissen pour services rendus de 1940 à 1943.

Le sanatorium « Belgica » à Montana en Suisse (1947-1960)

Domaine de Sainte Ode avec à l’avant plan l’établissement de convalescence et de postcure et à l’arrière le « Belgica »

Le « Belgica » terminé en 1962

Vue de l’Abbaye bénédictine de Zevenkerken.

Vue de l’Abbaye bénédictine de Zevenkerken.


Les quinze victimes du mitraillage d’Escaudœuvres (Cambrai) reposent depuis mai 1940 dans le cimetière local.





Joseph-Louis Champagne



Tender 1 (Musée Royal de l’Armée)











Pendant l’automne et l’hiver 44, les « bombes volantes » allemandes ravagèrent de nombreux quartiers de Liège. (Photo D.R.)


Le monument avant l’acte de vandalisme. (Photo du site du C.L.H.A.M.)

Le bourgmestre de Visé en 1914, Léon Meurice. (Centre de Documentation du Musée de Visé)

Le pont établi sur la Meuse par les Allemands entre Navagne et Lixhe. (Centre de Documentation du Musée de Visé)

L’entrée du Fort de Pontisse. (photo F. De Look)

M. George Louppe (à droite) offrant un vase de crystal à M. Gilbert Honeyford, bourgmestre adjoint de Banbridge.

Certains des members de la Fraternelle des Grenadiers d’Irlande de la 4e Brigade d’Infanterie Steenstraete, dont M. Georges Louppe (debout, quatrième en partant de la gauche), photographiés le 2 mai 1969 sur le seuil du Royal British Legion Hall de Banbridge en Irlande du Nord, en compagnie de M. Gilbert Honeyford, bourgmestre adjoint de Banbridge (debout, troisième en partant de la gauche), M. W.J. Dale (centre), M. Patrick Reavey (agenouillé, deuxième en partant de la gauche), et M. Norman D. Ferguson (le plus à droite).

M. Georges Louppe déposant une gerbe au pied du monument aux morts de Banbridge lors du passage dans la bourgade nord-irlandaise des anciens de la Fraternelle le 2 mai 1969



© Maison du Souvenir. Tout droit réservé. ©