erreur lors de la requete = update compteur set lien="72eme_anniversaire_bataille_fort_pontisse.php/72eme_anniversaire_bataille_fort_pontisse.php" where nom="72èmeanniversaire de la Bataille du Fort de Pontisse." Maison du Souvenir - 72<sup>ème</sup>anniversaire de la Bataille du Fort de Pontisse.

        Maison du Souvenir

72èmeanniversaire de la Bataille du Fort de Pontisse.

point  Accueil   -   point  Comment nous rendre visite   -   point  Intro   -   point  Le comité   -   point  Nos objectifs   -   point  Articles

point  Notre bibliothèque   -   point  M'écrire   -   point  Liens   -   point  Photos   -   point  Signer le Livre d'Or   -   point  Livre d'Or   -   point  Mises à jour   -   point  Statistiques


Cérémonie dans le cimetière de Rhées.

point  [article]
Les porte-drapeaux à l’entrée du cimetière de Rhées.

Les porte-drapeaux à l’entrée du cimetière de Rhées.

Mr Jonathan Brenton, ambassadeur de Grande-Bretagne s’entretient avec le Lieutenant-Commander Roy Hoskin et sa dame.

Le représentant des sapeurs pompiers et le président des Associations patriotiques.

Messieurs Dewaël et Dohogne deux anciens du Fort de Pontisse.

Le cortège fait son entrée dans le cimetière.

Le cortège fait son entrée dans le cimetière.

Les autorités.

Les invités.

Le monument du cimetière.

Un gros plan.

Le cortège.

L’arrivée devant les tombes.

Les tombes des combattants.

Discours par Monsieur l’Echevin Christian Laverdeur.

Des porte-drapeaux.

Les porte-drapeaux alignés derrière les tombes.

L’Echevin Laurent Antoine d’Oupeye, Monsieur Jonathan Brenton Ambassadeur de Grande-Bretagne et l’Adjudant Lefour représentant la Défense .

L’Echevin Laverdeur et Monsieur Robert Latet .

Pendant la Brabançonne.

Pendant la Brabançonne.

Pendant la Brabançonne.

Des porte-drapeaux.

Des invités.

Le discours.

Monsieur l’Ambassadeur remercie l’assemblée pour hommage rendu au soldat britannique mort ici en Belgique. (Photo de madame Hoskin)

Monsieur l’Ambassadeur remercie l’assemblée pour hommage rendu au soldat britannique mort ici en Belgique. (Photo de madame Hoskin)

Monsieur l’Ambassadeur remercie l’assemblée pour hommage rendu au soldat britannique mort ici en Belgique. (Photo de madame Hoskin)

Tombe de l’aviateur anglais. (Photo de madame Hoskin)

Gros plan de la tombe de l’aviateur anglais. (Photo de madame Hoskin)

Dépôt d’une gerbe de coquelicots par l’Ambassadeur de Grande-Bretagne.

Dépôt d’une gerbe de coquelicots par l’Ambassadeur de Grande-Bretagne. (Photo de madame Hoskin)

Dépôt d’une gerbe par Monsieur l’Echevin Laveurdeur.

Dépôt d’une gerbe par Monsieur l’Echevin Laveurdeur.

Dépôt d’une gerbe par Monsieur l’Echevin Laveurdeur.

La tombe de l’aviateur anglais a été fleurie. (Photo de madame Hoskin)

La tombe de l’aviateur anglais a été fleurie. (Photo de madame Hoskin)

Lieutenant-Commander Roy Hoskin, RD, RNR (retired). (Photo de madame Hoskin)

Monsieur Dohogne va fleurir son frère d’armes tombé au Fort de Pontisse.

Dépôt d’une gerbe au nom de la commune d’Oupeye par l’Echevin Laurent Antoine.

Lieutenant-Commander Roy HOSKIN, RD, RNR (retired). (Photo madame Hoskin)

72ème anniversaire de la Bataille du Fort de Pontisse

12 mai 2012

Discours au cimetière du Rhées par Monsieur l’Echevin Laverdeur

Monsieur L’Ambassadeur,

Monsieur le Lieutenant Commander,

Monsieur l’Echevin,

Messieurs les représentants de la Police et des Sapeurs-pompiers,

Mesdames, Messieurs les Présidents et membres des Associations Patriotiques,

Mesdames, Messieurs les Porte-drapeaux,

Chers Amis,

       C’est un immense plaisir pour moi d’être le représentant de la ville de Herstal et d’accueillir de nouveau cette année son excellence l’ambassadeur de Grande-Bretagne, Monsieur Jonathan Brenton que je remercie infiniment de nous avoir fait l’honneur d’être présent parmi nous à ces cérémonies commémoratives du 72ème anniversaire de la bataille du Fort de Pontisse.

       L’an dernier, c’est ici que nous avions achevé les cérémonies commémorant la bataille du Fort de Pontisse.

En collaboration avec les Anciens du Fort de Pontisse, le comité organisateur et le collège communal d’Oupeye, nous avons souhaité débuter par un levé des couleurs à l’endroit précis ou reposent ceux qui ont perdu leur vie en défendant le Fort de Pontisse, comme cet aviateur anglais, qui sont venus mourir ici pour défendre notre pays.

       C’est donc, en hommage au Leading Aircraftman John Michael Rooney que nous allons hisser l’Union Jack par respect pour son courage et son sacrifice.

       Je demanderai au chef de musique d’exécuter « God Save The Queen »

       A présent, en hommage au 2 soldats belges mort durant ces 9 jours de combat sur le sol herstalien dans l’enceinte du Fort de Pontisse, je demande d’interpréter la Brabançonne.

       Lever du drapeau belge.

       Permettez-moi, à présent, de vous remémorer brièvement les circonstances historiques afin d’évoquer la mémoire de ces jeunes gens.

       Le Leading Aircraftman Rooney faisait partie d’une mission de bombardement vers les ponts toujours intacts de Vroenhoven et de Veldwezeld lorsque son escadrille fut véritablement prise au piège. Les troupes allemandes passaient par ces deux ponts pour envahir notre pays et bien que l’aviation belge, l’armée de l’air française et la Royal Air Force aient bien tenté le bombardement de ces ponts, les colonnes allemandes continuaient leur progression. La Luftwaffe veillait et assurait la défense aérienne en contrariant sans cesse la précision du bombardement des alliés. De plus, les avions allemands possédaient des capacités techniques supérieures aux bombardiers légers dont disposait Royal Air Force.

       L’avion où se trouvait John Michael Rooney était piloté par le Squadron Leader Tidemans. Lors du combat, l’appareil fortement endommagé fut contraint d’exécuter un atterrissage forcé dans la campagne de Rhées.

       Le pilote s’en sorti indemne, son observateur fut légèrement blessé mais John Michael Rooney perdit la vie en mission. Il sera inhumé dans notre sol herstalien où il repose depuis le 12 mai 1940.

       Quant à nos deux jeunes soldats tués durant les combats au Fort de Pontisse, nous pouvons dire aujourd’hui qu’ils ont été frappés de malchance.

       Jules Bajard était en permission lorsque la guerre a éclaté. Rentré dans son foyer auprès de sa femme et de sa fille, il devait les quitter précipitamment afin de rejoindre son régiment de Lanciers. Or celui-ci avait fait mouvement et ne sachant où retrouver ses camarades, il a rejoint le Fort de Pontisse. Ainsi le soldat rappelé Bajard passa de l’état de Lancier à celui de servant d’artillerie durant la bataille du Fort.

       Le 17 mai 1940 sera une date à jamais marquée dans la mémoire du soldat et de notre cher ami Alfred Dohogne. En effet, ce jour là, le soldat Jules Bajard faisait partie de l’équipe de relève qui relayait celle dont faisait partie le soldat Alfred Dohogne, à la coupole du Saillant III.

Celle-ci fut traversée et détruite par un obus. Nous pensons que le soldat Bajard a été tué sur le coup.

       Le soldat milicien Léopold Heusy avait lui déjà échappé à la mort, il était dans la coupole du Saillant II lorsqu’elle fut détruite par une torpille aérienne lancée par un bombardier en piqué, le célèbre Stuka.

La coupole du Saillant II étant inutilisable le commandant redéploya les soldats vers d’autres postes de combats. Par malchance, Léopold Heusy sera transféré au Saillant III et c’est avec Jules Bajard qu’il remplacera l’équipe de Monsieur Alfred Dohogne.

       Léopold Heusy sera retrouvé agonisant. Il décédera sur la table d’opération sans avoir repris connaissance.

       Depuis lors, Monsieur Alfred Dohogne viendra chaque année honorer la mémoire de ses deux camarades, comme il le dit souvent « Morts à sa place ».

       Chers vous tous, chers amis,

       Avant de procéder aux dépôts de gerbes sur les tombes de ces trois malheureux jeunes hommes qui ont donné leur vie en faisant simplement leur devoir, nous allons rendre hommage au militaire britannique comme le veut la tradition de nos amis anglo-saxons. Je demande, donc, aux musiciens d’interpréter l’Amazing grace et ensuite un air de circonstance pour nos soldats belges.

1.    Dépôt tombe John Michael Rooney :

1)   L’Ambassadeur de Grande-Bretagne

2)   Echevin de Herstal

2.    Depôt tombe soldat milicien Léopold Heusy :

1)   Monsieur Dohogne, Président National de Fédération National des Anciens Prisonniers de Guerre

 

3.    Dépôt tombe du soldat rappelé Jules Bajard :

1)   Echevin d’Oupeye

Après les dépôts l’Echevin des Mouvement Patriotiques demande aux musiciens d’interpréter le Last Post suivi de l’hymne européen.


Cérémonie au Fort de Pontisse.

point  [article]
A l’entrée du Fort de Pontisse. (Photo madame Hoskin)

Devant le Fort de Pontisse. (Photo madame Hoskin)

Discours de Monsieur l’Echevin Christian Laverdeur devant le Fort de Pontisse.

Messieurs Dohogne et Dewael des anciens du Fort de Pontisse.

Dépôt d’une gerbe par l’Echevin de la ville de Herstal.

Dépôt d’une gerbe par les anciens du Fort.

Robert Latet, et l’Adjudant Lefour pour la Défense.

Pendant les sonneries.

Panneau didactique rappelant aux promeneurs le passé à cet endroit.

L’ambassadeur de Grande-Bretagne très intéressé par ce panneau.

Panneau didactique rappelant aux promeneurs le passé à cet endroit.

Discours prononcé au monument du Fort

Mesdames, Messieurs en vos grades et qualités,

Chers amis,

       Nous voici maintenant réunis devant le monument dédié à la Bataille du Fort de Pontisse afin de nous recueillir pour rendre hommage à tous les anciens valeureux soldats qui ont affronté et tenu l’ennemi en échec durant 9 jours de combats acharnés du 10 au 18 mai 1940.

       Je ne souhaite pas retracer le cours de ces 9 jours de bataille car chacune des personnes ici présentes connaît certainement mieux que moi son histoire.

Mais pour ceux qui ignoreraient encore ce que représente cet endroit, je vous laisse découvrir ce panneau didactique qui vient rappeler aux promeneurs les âpres combats qui se sont déroulés à cet endroit durant la première et la seconde guerre mondiale sous le commandement respectif du Capitaine-Commandant Marcel Speesen et du Capitaine Fernand Pire.


Panneau didactique rappelant aux promeneurs le passé à cet endroit.

Mesdames, Messieurs,

Cher vous tous,

       Permettez-moi, à présent, d’évoquer un détail de l’histoire du Fort dont on parle peu parce que ce n’est pas à cet endroit que ces événements se sont passés. Mais l’occasion m’est enfin donnée d’évoquer la mémoire de trois autres jeunes gens qui faisaient partie de la garnison du Fort.

       Lors de la célébration du 70ème anniversaire des élèves de nos écoles se sont succédés et ont retracé le déroulement de la Bataille jour après jour. Lors de ces propos, un élève a fait allusion à une décision du Capitaine Pire prise le 10 mai 1940 à 18 heures de ne garder au Fort que les hommes des classes 39 et 40 ainsi que quelques éléments de la classe 38. Tous les autres soldats de l’effectif devaient se rendre à la gare de Liers afin de rejoindre l’armée de campagne.

       Trois soldats du contingent du Fort de Pontisse trouveront ainsi la mort hors de leur secteur d’origine de Herstal.

Il s’agit du soldat Emile Deprez tué le 12 mai 1940, du soldat Jean Grassère mort le 20 mai 1940 et nous supposons que le soldat Pierre Hermans perdit la vie en captivité, le 15 janvier 1944.

       Ils sont également enterrés au cimetière de Rhées mais leur nom ne figurant pas dans l’histoire de la Bataille du Fort de Pontisse implique que nous n’en ayons pas fait état précédemment.

       Je tenais, cependant, à honorer leur mémoire. Comme tant d’autres, ils ont, eux aussi, payé le prix fort pour défendre notre patrie et méritent que l’on témoigne notre reconnaissance.

Dépôt de fleurs :

1)     Ville de Herstal

2)     Fraternelle des Forts de Liège par Alfred Dohogne

3)     La Défense par l’adjudant Lefour

 

Sonnerie « Aux champs » et Brabançonne.


Cérémonie au monument du Square Pire.

point  [article]
Discours prononcé par l’Echevin d’Oupeye, Laurent Antoine, au Square Pire.

Pendant le discours prononcé par l’Echevin d’Oupeye.

Une vue d’ensemble.

Une vue d’ensemble.

Les porte-drapeaux.

Les porte-drapeaux.

Dépôt d’une gerbe au Square Pire par le Député-Bourgmestre Mauro Lenzini et l’Echevin Laurent Antoine de la commune d’Oupeye.

Dépôt d’une gerbe au Square Pire par l’Ambassadeur de Grande-Bretagne.

Dépôt d’une gerbe au Square Pire par l’Ambassadeur de Grande-Bretagne.

Pendant la Brabançonne.

Pendant la Brabançonne.

Le monument honnorant le capitaine Pire est fleuri. (Photo de Madame Hoskin)

Discours prononcé par Monsieur Laurent Antoine, Echevin d’Oupeye, au Square du monument érigé en l’honneur du Capitaine Fernand Pire

Mesdames et Messieurs,

Chacun en vos titres et qualités

       Cette année, c’est à moi que revient le privilège de présider à la clôture de cette cérémonie traditionnelle organisée conjointement avec la Ville de Herstal.

       La commune d’Oupeye que j’ai l’honneur de représenter a toujours tenu à maintenir cet hommage solennel rendu à tous ceux qui ont combattu dans ce fort situé en partie sur le territoire de notre commune et sur celui de la Ville de Herstal.

       Aujourd’hui, six hommes sont encore ici présents, mais pour 4 d’entre eux (Messieurs DUMONT, Henry MEYERS, Roger BLANCHE et Armand CIBORGS), le grand âge, les handicaps physiques ne leur permettaient plus d’assister à la cérémonie, mais Monsieur DOHOGNE, ancien du Saillant III qui a vu ses compagnons disparaître, c’est toujours avec beaucoup d’émotion que d’année en année il est venu ici honorer la mémoire de ses camarades disparus.

       Il en est de même pour Monsieur DEWAEL qui se trouvait au bureau de Tir et qui, par la place qu’il occupait, connaissait la précision des coups portés à l’ennemi et les endroits où l’envahisseur se trouvait.

       Avec vous, Messieurs, je dois vous dire que nous comprenons et nous partageons l’émotion que vous devez éprouver à chaque fois que vous revenez à cet endroit, à chaque fois que vos souvenirs vous font revivre ces 9 jours de combat que vous avez connus durant cette période dramatique de votre vie.

       Permettez-moi, ici aujourd’hui de m’exprimer au nom des plus jeunes, au nom des personnes de ma génération, pour vous dire que nous savons que la paix et la liberté dans laquelle nous vivons c’est à vous deux et à tous les jeunes gens de votre génération que nous le devons.

       Vous avez été entraînés dans une guerre que ni l’un ni l’autre vous n’avez souhaité mais avec vos compagnons de lutte, avec vos frères d’arme, vous y avez fait face et vous avez fait ce qu’il vous semblait votre devoir et pour cela nous vous disons merci Messieurs.

       Tout à l’heure, nous avons rendu hommage à ceux qui sont morts au combat, nous avons salué ce fort en déposant des fleurs au pied du mémorial et en inaugurant ce panneau didactique pour expliquer aux passants ce que ce lieu représente.

       Et à travers ce geste symbolique, c’est aussi la mémoire de tous les soldats qui s’y trouvaient, ceux de 1914 et ceux de 1940 qui étaient vos amis.

       A présent, c’est à leur chef, le courageux capitaine Fernand PIRE que nous allons rendre un hommage solennel en déposant des gerbes de fleurs au pied de cette stèle qui rappellera toujours aux passants le brillant Commandant de ce fort qu’il aura été durant les 9 jours où il a, avec vous les Anciens Combattants, vaillamment résister à l’envahisseur du 10 mai au 18 mai 1940.

       Je vous remercie Mesdames, Messieurs pour votre présence et avant de terminer cette belle cérémonie d’hommages, je voudrais que la mémoire du capitaine PIRE soit saluée par nos applaudissements.

Dépôt de fleurs :

1)     Monsieur le Député-Bourgmestre Lenzini et l’Echevin Antoine pour la commune d’Oupeye

2)     Monsieur Dohogne et Monsieur Dewael, anciens du Fort de Pontisse

3)     Monsieur Jonathan Brenton, Ambassadeur de Grande-Bretagne

Clairon et sonnerie et Brabançonne.

A tous un très grand merci.

       Monsieur l’Echevin Laverdeur, au nom de la ville de Herstal, invite toutes les personnes présentent à partager le verre de l’amitié dans l’enceinte du fort.

 

 



© Maison du Souvenir. Tout droit réservé. ©